Revues de presse

Revue de presse artgenève 2015

«L’une des spécificités d’Art Paris Art Fair tient à la présence en nombre de galeries proposant une offre classique aillant grand maîtres et artistes moins connus. Parmi ces enseignes se trouve Silvan Faessler (Zug, Suisse), qui, aux côtés de photographies de l’Américain Bill Beckley et de mobiles en fil de fer l’Autrichien Knopp Ferro, annonce des travaux sur papier de Joan Miró et de Sophie Taeuber-Arp, mais surtout le plâtre original du Fruit de Pagode (1949) de Jean Arp. Ce dernier donna lieu au tirage de trois éditions en bronze dont l’une est conservée à la Tate Liverpool et l’autre dans la collection d’Armand Hammer, à l’origine du Hammer Museum de Los Angeles.»

Frédéric Bonnet, Dans les allées d’Art Paris, in: Le Journal des Arts, 15.03.2015, p. 24.



«La jeune foire de Genève est sous une bonne étoile: Les visiteurs viennent, les collectionneurs viennent, et pour cela, aussi les galléries viennent, de plus en plus celles qui portent des noms bien connus.
(…) Silvan Faessler de Zoug présente dans une partie de son stand des photographies de l’artiste Engadine Guido Baselgia. Ses œuvres sont consacrées à la lumière et le paysage. D’autre, Faessler présente des œuvres modernes sur son stand, notamment une huile de Picasso, Le peintre et le model, qu’il offre pour 2 million Franc Suisse.»

Philipp Meier, Dans la lumière du White Cube. La quatrième édition de l’Art Genève convainc avec sa générosité, in: Neue Zürcher Zeitung, 31.01.2015, S. 53.



«Lorsqu’il s’est dit, il y a deux ans à Genève, qu'un salon d’art se tiendrait à nouveau dans la ville, le scepticisme était de mise. En effet, la chance n’avait pas été au rendez-vous lors des nombreuses tentatives entreprises pour lancer une foire internationale de l’art dans la métropole rhodanienne, plus précisément au Palexpo, très loin du centre, près de l’aéroport. Mais Thomas Hug et Simon Lamunière, conservateur de longue date d’Art Unlimited à Bâle, ont réussi en définitive à rassembler derrière eux les galeries genevoises ainsi que de célèbres acteurs internationaux du marché. Et au plus tard lors de la dernière édition du salon, la troisième, le « Röstigraben» a pu être lui aussi franchi. Non seulement des galeries zurichoises de renom sont désormais présentes à Genève, mais les collectionneurs et les amateurs d’art de Suisse alémanique affluent eux aussi en masse cette année sur les rives du Lac Léman.
(…) Chez Silvan Faessler de Zoug, on découvre de rares œuvres sur papier de l’art moderne classique. Un dessin au crayon de Fernand Léger datant de 1922 – véritable pièce de collection – est vendu ici pour 200 000 euros.»

Philipp Meier, Genève possède à nouveau un salon d’art. La troisième édition d’artgenève séduit par sa qualité et son internationalité, dans : Neue Zürcher Zeitung, 01.02.2014, page 57.



« C’est un lieu où l’on fait sans cesse de véritables découvertes, où l’on peut admirer et acquérir des œuvres d’artistes locaux et régionaux, et où l’on trouve régulièrement des ouvrages de créateurs connus à des prix nettement plus modérés que dans les grandes expositions. Par exemple dans l’« espace Engadine » du stand de Silvan Faessler de Zoug, où un dessin au crayon d’Alberto Giacometti est vendu 120 000 francs. Devant lui, au sol, est exposé un banc d’une magnifique légèreté, plein d’humour, fabriqué à partir de deux luges de Davos (8 000 francs) de Rolf Sachs, le fils de Gunter Sachs. Derrière se trouve une sculpture murale du grand Not Vital.

Au même stand, une petite sensation – deux tableaux de l’expressionniste abstrait Hugo Weber qui, de son temps, avait tenté sa chance en tant qu’artiste à New York. Si ce maître suisse de l’art d’après-guerre, injustement tombé dans l’oubli, portait un nom américain, le prix de ses deux merveilleux tableaux des années soixante (65 000 et 100 000 francs) afficherait sans problème un zéro de plus. »

Philipp Meier, « Zweite Liga ist erste Liga. Zürcher Kunstmessefieber: Die Kunst Zürich in Oerlikon zum 20. Mal » dans : Neue Zürcher Zeitung, 31 octobre 2013, page 19.



« Cet été, le photographe Guido Baselgia a réalisé des prises de vue du massif du St-Gothard en avion, créant des images sublimes et fascinantes de la nature. Plus le zoom rapproche cet univers montagneux escarpé et rocheux, en partie enneigé, plus il lui confère un caractère mystique (Galerie Silvan Faessler, Zoug). Ces œuvres et bien d’autres encore sont exposées au plus grand salon d’art de Zurich. »

« Agenda: Kunst 13 » dans : Tages-Anzeiger, 1er novembre 2013, page 21.



«La présentation des galeries locales est encore plus intéressante pour les connaisseurs. Galerie Blondeau & Cie. de Genève, Galerie Silvan Faessler Fine Art de Zoug et les galeries Lullin + Ferrari et Scheublein Fine Art de Zurich sont parmi les plus intéressantes.»

Christian von Faber-Castell, Genève rattrape. Salon d’art Artgenève, in: Finanz und Wirtschaft, 2.2.2013.